Monographie des Fossiles appartenant au calcaire rouge ammonitique de Lombardie et de l’Apennin de l’Italie Centrale

60,00 

Monographie des Fossiles appartenant au calcaire rouge ammonitique de Lombardie et de l’Apennin de l’Italie Centrale

 

Rupture de stock

  Réédition de l’original de 1867   

Format 21 x 29,7 cm
398 pages
38 planches imprimées dans le respect de l’édition originale en noir et blanc
Broché à dos carré collé
Intérieur sur papier bouffant 90 grs ivoire
couverture mat 300 grs.

Giuseppe Meneghini est né en 1811 à Padoue, où il fit des études de chirurgie, mais aussi de zoologie et de botanique, matières qu’il enseigna jusqu’en 1848 à l’école de médecine de l’Université de Padoue. Il s’intéressait également à la géologie et, à la mort de Leopoldo Pilla (1805-1848), il lui succéda à la chaire de Géologie de l’Université de Pise, où il forma quelques-uns des meilleurs géologues et paléontologues de la seconde moitié du XIXe siècle, parmi lesquels Mario Canavari, Antonio d’Achiardi et Arturio Issel.
Dans le grand ouvrage dirigé par A. Stoppani « Paléontologie lombarde ou description des fossiles de Lombardie, publiée à l’aide de plusieurs savants », la contribution de Meneghini (4e partie, parue entre 1867 et 1881) s’intitule : « Monographie des fossiles du calcaire rouge ammonitique (Lias supérieur) de Lombardie et de l’Apennin central ». A cet important travail (242 pages et 31 planches), s’ajoute un appendice : « Fossiles du Medolo » (46 pages et 7 planches).
L’ouvrage de Menneghini, réédité dans le respect de l’édition originale, est complété par une révision critique inédite du paléontologue Louis Rulleau.
Meneghini n’a, selon son point de vue, envisagé que le calcaire rouge du Lias supérieur – Toarcien –, mais son ouvrage présente en fait de nombreux fossiles provenant du Domérien et quelques uns d’âge Aalénien.
L’ouvrage de l’auteur italien – écrit en français ! – est vite devenu une référence incontournable pour tous les paléontologues ayant à travailler sur ces niveaux et garde encore de nos jours un grand intérêt. En effet, le livre ajoute à son indéniable valeur scientifique un attrait esthétique certain, dû aussi bien à la finesse du dessin des planches qu’à la qualité des fossiles représentés. Parmi ces derniers, beaucoup sont des espèces nouvelles décrites et figurées par Meneghini et de nombreux autres, attribués par lui à des espèces déjà connues, ont par la suite été pris pour types de nouvelles espèces créées postérieurement par d’autres paléontologues, en particulier Bonarelli et Merla.

    Une nouvelle réédition incontournable qui voit le jour grâce   
     à un éditeur passionné !    

—————————————–

Informations complémentaires
Poids 1320 g