Les Minéraux – Sciences et collection – Jean-Claude Boulliard

49,00

Les Minéraux – Sciences et collection – Jean-Claude Boulliard (2016)

Rupture de stock

L’auteur, Jean-Claude Boulliard, est une figure bien connue du milieu des collectionneurs. En effet, il est enseignant-chercheur et directeur de la collection de l’Institut de Minéralogie, de physique des Matériaux et de cosmologie de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris). Il est également l’auteur d’un récent ouvrage sur les macles (Le Cristal et ses Doubles, CNRS Editions, 2010).

Il livre ici un ouvrage conséquent (plus de 600 pages), qui dès sa sortie, lors du salon de Sainte-Marie-aux-Mines (juin 2016), a fait parlé de lui. Il se classe dans la catégorie des guides encyclopédiques à l’intention d’un large public, du néophyte au collectionneur. Il est composé de deux parties. La première est introductive : c’est sous la forme d’un judicieux jeu de questions/réponses que l’auteur énonce les notions de base de la minéralogie et de la collection, selon un degré croissant des connaissances et de l’expérience d’hypothétiques interlocuteurs : questions posées par le profane, questions posées par le néophyte, questions posées par le minéralogiste amateur et enfin, questions posées par le collectionneur. On retiendra particulièrement un chapitre intéressant sur les manipulations, les améliorations et autres restaurations. Les chapitres sur les collectionneurs, sur le “pourquoi collectionne-t-on ?” et sur “qu’est-ce qu’un minéral de collection ?” sont pertinents et mènent le lecteur à la réflexion ; l’auteur a également le mérite d’oser aborder un sujet tabou, celui de la valeur des minéraux… La seconde partie est sous forme de fiches minéralogiques. Environ 300 espèces sont décrites avec leur gîtologie, les principales occurrences actualisées, leurs caractéristiques physico-chimiques, les éventuelles falsifications, leur désirabilité et leur côte (!). Les passionnés de minéralogie française seront peut-être déçus, l’auteur s’est concentré essentiellement sur les localités de niveau international, délaissant quelque peu nos “petits minéraux” (ce qui est dommage pour un ouvrage visant le public français). Ce livre est le fruit d’un auteur érudit, c’est pourquoi nous le recommandons ; mais on regrette que l’aspect financier de la collection prenne parfois un peu trop le dessus sur la dimension naturaliste de la minéralogie.

Format : 17 x 24 cm
604 pages
Plus de 400 photographies
(2016)

—————————————–

Informations complémentaires
Poids 1500 g